Le deuxième navire de lutte contre les mines du programme belgo-néerlandais rMCM a été mis sur cale par Naval Group

Le rMCM a été mis en cale par Naval Group

14 juin 2022 Navires de surface Systèmes Drones Communiqué de presse

Destiné à la Marine royale néerlendaise, le deuxième des douze navires de lutte contre les mines du programme belgo-néerlandais rMCM, le Vlissingen, a été mis sur cale par Naval Group. La cérémonie a eu lieu à Lanester en présence du Vice-amiral René Tas, chef de la Marine royale néerlandaise, du Commodore Harold Boekholt, Directeur projets de l’organisation néerlandaise du matériel de défense, du Général Marc Thys, chef adjoint de la Défense belge et du Général Ivan de Tender, directeur général du département des marchés publics de la défense belge.

Ce programme a été attribué en 2019 à Belgium Naval & Robotics, le consortium formé par Naval Group et ECA Group, dans le cadre d’une compétition internationale. Il prévoit la fourniture à la marine belge et la marine royale néerlandaise de douze navires de lutte contre les mines et d’une centaine de drones, gérés en pool commun (appelé toolbox), qui équiperont les navires en fonctions de leurs missions.

Kership, co-entreprise de Naval Group et Piriou, est chargé de la production des douze navires qui sont assemblés à Concarneau et Lanester. Ils seront armés à flot par Piriou à Concarneau. Naval Group, architecte et maître d’œuvre d’ensemble, est responsable de la conception des navires, de l’intégration globale du système de mission (système de combat et système de lutte contre les mines), de sa mise en service et de ses essais. ECA Group, co-traitant, est en charge du développement du système de drones. Ces drones seront produits dans l’usine ECA Group d’Ostende en Belgique. La maintenance des navires pour sa part sera assurée en Belgique dans le cadre d’une collaboration étroite entre la Marine belge et Naval Group Belgium, avec le concours de son partenaire Flanders Ship Repair.

Pierre Eric Pommellet, Président-Directeur Général de Naval Group a déclaré « Je suis très heureux d’accueillir nos clients ici à Lanester pour cette nouvelle étape importante du programme. Le programme rMCM est une belle histoire de coopération entre partenaires européens mais aussi entre partenaires industriels. C’est aussi l’histoire d’une vision partagée du futur de la lutte contre les mines et du naval de défense. Ensemble, nous préparons les futures solutions de lutte contre les mines en partageant une solution de défense commune révolutionnaire. »

Dominique Giannoni, Directeur Général d’ECA Group a ajouté : « Nous sommes très heureux d’être présents à cette cérémonie aux côtés de notre partenaire Naval Group. Toutes les équipes d’ECA Group sont mobilisées pour la réussite de ce programme très innovant : il vise un niveau sans précédent d’automatisation des opérations de guerre des mines, avec la mise en œuvre coordonnée de drones sousmarins, de surface et aériens. En étroite collaboration avec les équipes de Naval Group, nous développons un système intégré et optimisé pour satisfaire les exigences de nos clients belge et néerlandais. »

René Tas, chef de la Marine royale néerlandaise a souligné l’importance de ces plateformes pour l’avenir de la lutte contre les mines et conséquemment pour la sécurité des navires commerciaux en mer pour les Pays-Bas et leurs partenaires de l’OTAN.

Ces navires spécialisés dans la guerre des mines sont les premiers à avoir la capacité à embarquer et à mettre à l’eau ou en vol un ensemble de drones de surface (eux-mêmes des navires d’une douzaine de mètres et de 18 tonnes), des drones sous-marins et des drones aériens. Les navires de lutte contre les mines mettront en œuvre ces systèmes robotisés pour la détection, la classification et la neutralisation des mines. Ils peuvent résister à des explosions sous-marines et possèdent des signatures acoustique, électrique et magnétique très basses en adéquation avec les missions à remplir.

Ces chasseurs de mines présentent les caractéristiques suivantes :

  • Longueur : 82,6m hors tout
  • Largeur : 17m hors tout
  • Déplacement : 2800t
  • Vitesse maxi : 15,3 nœuds
  • Autonomie : >3500 nautiques
  • Logement : 63 personnes
  • Capacités drones : système UMISOFT d’ECA Group, 2 drones de surface (Inspector 125 ECAGroup), 3 engins sous-marins autonomes (A-18 doté du sonar UMISAS 120 ECA Group), 2 sonarsremorqués (T-18 doté du sonar UMISAS 240 ECA Group), 2 systèmes MIDS (Seascan et K-Ster CECA Group), 2 drones aériens (V200 UMS Skeldar), 1 Drague à influence ECA Group intégrant 5modules magnétiques de CTM et 1 module acoustique de PATRIA.
  • Capacité d’embarquement : 2 embarcations RHIB SOLAS de 7m.
  • Manutention : 2 portiques latéraux avec berceau flottant pour drones de surface et embarcations commandos, 1 grue arrière de 15t, pont roulant de 3t.
Soudure sur le rMCM

 

Site internet:
www.belgium-naval-and-robotics.be

Contacts:

Naval Group
Véronique Page
Mob. +33 (0)6 37 18 01 32
veronique.page@naval-group.com

Faïza Zaroual
Mob. +33 (0)6 31 65 78 25
faiza.zaroual@naval-group.com

ECA Group
Heli Reinikainen
Mob. +33 (0)615258839
reinikainen.h@email.ecagroup.com

BELGIUM NAVAL & ROBOTICS
38 – 40 Square de Meeûs, B-1000 Brussels
contact@belgium-naval-and-robotics.be