Naval Group met à flot la FREMM Lorraine, deuxième frégate de la série à capacité de défense aérienne renforcée

13 novembre 2020 Naval de défense Groupe Navires de surface Communiqué de presse

Naval Group a mis à flot ce jour à Lorient la FREMM Lorraine, commandée par la Direction générale de l'armement (DGA) au profit de la Marine nationale, et dont la gestion du programme a été confiée à l’Organisation conjointe de coopération en matière d'armement (OCCAR). La Lorraine est la dixième frégate multimissions produite par Naval Group, et la huitième et dernière destinée à la Marine nationale. C’est aussi la deuxième FREMM à capacité de défense aérienne renforcée (FREMM DA). La mise à flot de la Lorraine a eu lieu ce jour en présence de la ministre des Armées Florence Parly, de l’amiral Pierre Vandier, chef d’état-major de la Marine nationale, de l’Ingénieure général Emmanuelle Thivillier, en charge des programmes navals à la Direction générale de l’armement (DGA) ainsi que du Président Directeur général de Naval Group, Pierre Eric Pommellet, aux côtés de collaborateurs du site de Lorient.

La mise à flot de la Lorraine va permettre à la Marine nationale de bénéficier bientôt de sa huitième FREMM, à capacité de défense aérienne renforcée

A peine un peu plus de trente mois après le début de sa production, la FREMM DA Lorraine est sortie de la forme de construction du site Naval Group de Lorient. Cette opération a eu lieu aujourd’hui conformément au calendrier de la Loi de Programmation Militaire, dans le respect des règles sécuritaires et sanitaires en vigueur.

Les deux FREMM DA - l’Alsace, actuellement en phase d’essais, et la Lorraine - bénéficient de nombreuses améliorations techniques. Elles se traduisent notamment par un radar multifonction plus puissant fourni par Thales, des moyens de communication renforcés, trois consoles supplémentaires du Combat Management System Setis® dans le « central opérations » avec une capacité de défense aérienne renforcée mettant en œuvre les missiles Aster 15 et 30. Les FREMM DA bénéficient également d’une nouvelle mâture, optimisée pour augmenter les performances en détection. En plus d’assurer les mêmes missions de lutte anti-sous-marine que les autres FREMM de la série, les FREMM DA auront pour rôle d’assurer la défense aérienne des unités majeures : porte-avions Charles de Gaulle, ou encore porte-hélicoptères amphibie (PHA), dans le cadre d’un groupe aéronaval ou amphibie. 

Plus généralement, les FREMM  auront intégré des évolutions de leurs systèmes, au fil de l'eau, dès leur construction (neuvage) ou dans le cadre de leur maintien en condition opérationnelle (MCO). Les échanges permanents entre les équipes de neuvage et de MCO ont ainsi permis le déploiement de nouvelles fonctions : capacités cyber, déploiement de la Liaison 22 (liaison entre unités militaires de l’OTAN), intégration d’une table tactique…

L’outil industriel de Naval Group a permis de répondre aux exigences opérationnelles de la Direction générale de l’armement (DGA)

Laurent Espinasse, Directeur Industrie de Naval Group précise : « Tout au long de la réalisation de ce programme exigeant, nous avons maintenu des liens étroits avec notre client, afin de répondre aux mieux à ses attentes et aux défis technologiques posés par les innovations des navires. Les retours d’expérience nous ont aussi conduits à faire évoluer notre organisation industrielle. La construction modulaire, l’optimisation de la supply chain et le pré-armement des blocs ont permis de réduire les délais de construction, et in fine de réduire les coûts de production. Nous avons donc gagné en efficacité et en performance, et dans le même temps nous avons aussi amélioré les conditions de travail de nos collaborateurs, ce qui a permis de réduire considérablement les accidents du travail. Nous sommes fiers de mettre aujourd’hui à l’eau la dernière FREMM du programme français ! »

Le site industriel de Naval Group à Lorient dispose en effet d’infrastructures industrielles importantes qui permettent de répondre aux défis techniques et technologiques en matière de conception et de construction de navires militaires, notamment une forme de construction couverte de 15 000 m2.

Les outils et méthodes de conception ont beaucoup évolué au cours du programme FREMM, en particulier grâce à la réalité virtuelle. Toutes les données du bateau, et notamment les données de fonctionnement des équipements, sont intégrées dans une maquette numérique. Les infrastructures ont également fait l’objet de modernisations, parmi lesquels l’agrandissement et la rénovation de la nef de construction, l’installation de trois cabines de peinture couvertes et l’agrandissement du quai de la rive gauche.

Naval Group assure la pérennisation de ses compétences de pointe

Les performances militaires requises pour les FREMM ont mobilisé pas moins de deux cent cinquante compétences dont certaines très spécifiques et rares qui sont souvent le résultat d’une acquisition longue voire très longue : charpentier-tôlier, formeur-dresseur, soudeur coque, tuyauteur…

Pour conserver et entretenir ces compétences au service des programmes navals, Naval Group favorise le recrutement des jeunes talents, et ceci y compris en cette période de crise sanitaire. Naval Group a ainsi recruté 400 alternants depuis le début de l’année, soit 50 de plus qu’en 2019. Le site Naval Group de Lorient accueille 58 d’entre eux.

Naval Group met également en œuvre des formations spécifiques aux métiers en tension, à travers la mise en place de certificats de qualification paritaire de la Métallurgie (CQPM). Cette formation certifiante, d’une durée de douze mois, a lieu en partie dans un organisme de formation et en partie au sein d’ateliers industriels. Sur le site de Lorient, un CQPM charpentier-tôlier a été ouvert en septembre 2019, en collaboration avec l’IUMM de Lorient. 

Caractéristiques techniques des FREMM à capacité de défense aérienne renforcée

Le programme FREMM se déroule selon un planning stable depuis la dernière LPM. Huit FREMM ont déjà été livrées entre 2012 et 2019. Aquitaine en 2012, Provence en 2015, Languedoc en 2016, Auvergne en avril 2017, Bretagne en juillet 2018 et Normandie en juillet 2019. L’Alsace a été mise à flot le 18 avril 2019 et sera livrée en 2021, et la Lorraine mise à flot aujourd’hui sera livrée en 2022. À l’international, le Maroc a réceptionné la Mohammed VI en 2014 et l'Égypte la Tahya Misr en 2015. 

  • Longueur hors tout : 142 mètres
  • Largeur : 20 mètres
  • Déplacement : 6 000 tonnes
  • Vitesse maximale : 27 nœuds
  • Mise en œuvre : 123  personnes (+ 14 personnes pour le détachement hélicoptère)
  • Capacité de logement : 165 personnes
  • Autonomie : 6 000 nautiques à 15 nœuds

Contacts presse :

Emmanuel GAUDEZ
Tel. : +33 (0)1 40 59 55 69
Mob. : +33 (0)6 61 97 36 63
emmanuel.gaudez@naval-group.com

Bérengère GOURAUD
Tel. : +33 (0)1 40 59 56 44
Mob. : +33 (0)7 76 86 53 79
berengere.gouraud@naval-group.com