Naval Group et l’INSTN officialisent leur partenariat

Futur sous-marin australien

20 octobre 2017 Groupe Ressources humaines Actualité

Le 18 octobre, Naval Group et l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) ont signé un partenariat visant à favoriser le recrutement de jeunes talents. Dans le même temps, le groupe lance sa campagne de recrutement de stagiaires avec plusieurs offres de stages dans la filière nucléaire et des perspectives d’emploi à la clé.

L’INSTN est un établissement public d’enseignement supérieur et de formation continue administré par le Commissariat à l’énergie atomique (CEA). C’est l’une des écoles cible de Naval Group, qui a officialise le 18 octobre sa relation historique avec l’institut par la signature d’un partenariat à Saclay.

L’objectif de l’accord – signé au plus haut niveau par Georges Joab, directeur de l’Inspection nucléaire – est de favoriser le recrutement de jeunes ingénieurs dans le domaine du nucléaire. « La plupart de nos ingénieurs nucléaristes sont issus de la formation spécialisée en génie atomique de l’INSTN, et beaucoup de nos collaborateurs bénéficient de l’offre de formation continue de l’institut. C’est un gage d’exigence et de qualité reconnu par la Marine nationale, qui confie également à l’INSTN la formation de ses personnels pour le brevet d’atomicien », explique Jean-Marc Drévès, chargé de recrutement.

Cet accord s’inscrit dans la dynamique de renforcement de la filière française de propulsion nucléaire navale, engagée en 2016 par le rapprochement de Naval Group avec TechnicAtome et la signature de la convention de mobilité entre les deux parties.

Le partenariat avec l’INSTN, lui, facilitera l’identification des talents en vue de leur recrutement et permettra, entre autres, le développement de formations spécifiques aux besoins de Naval Group. « Il y a en permanence chez Naval Group des postes à pourvoir dans la filière nucléaire, notamment dans la sûreté, en ingénierie et conception de chaufferie, et des postes terrain sur les chantiers de maintien en condition opérationnelle, avec de vraies opportunités de carrière », signale Jean-Marc Drévès, qui ajoute que Naval Group vient de lancer une campagne de recrutement de stagiaires : 350 stages sont à pourvoir, dont plusieurs dans le domaine du nucléaire.

Jeune diplômé de l’INSTN, Kévin est ingénieur en sûreté nucléaire et a rejoint le site Naval Group de Toulon il y a un peu plus d’un an. « C’est lors d’un forum à l’INSTN à Saclay que j’ai rencontré les recruteurs de Naval Group : je me suis inscrit pour une simulation d’entretien de recrutement. Aujourd’hui je travaille sur les problématiques de sûreté de deux programmes nucléaires : la refonte à mi-vie du Charles de Gaulle ainsi que la phase 1 du programme accueil et soutien Barracuda. De par ma fonction transverse, j’interviens sur différents domaines : génie civil, mécanique, fluides... : c’est passionnant et très enrichissant ! », conclut Kévin.