Modernisation du SNLE Le Téméraire : Naval Group franchit un jalon industriel majeur

Futur sous-marin australien

23 juin 2018 Naval de défense Communiqué de presse

Après 20 mois de chantier, le sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) Le Téméraire vient d’être transféré de la base navale de Brest à l’Île Longue. Ce jalon industriel marque une étape importante dans le cadre du dernier chantier de modernisation et d’adaptation au missile M51 de sous-marins nucléaires lanceurs d’engins. Le chantier va se poursuivre encore quelques mois pour permettre à Naval Group et ses partenaires de redonner à ce fleuron de la Marine nationale tout son potentiel opérationnel. 20 mois de chantier, 1100 personnes mobilisées au plus fort de l’activité, 4 millions d’heures de travail réalisées, 140 kilomètres de câble passés, 60 tonnes de carlingages soudées, 45 000 éléments débarqués dont 15 000 matériels visités dans les ateliers du site Naval Group de Brest, 1,3 million de pièces approvisionnées sur le chantier… Cette opération d’IPER* et d’adaptation au missile M51 menée par Naval Group sous la maîtrise d’ouvrage conjointe de la Direction générale de l’armement (DGA) et du Service de soutien de la flotte (SSF) de la Marine nationale vient de clore un chapitre de l’aventure industrielle de Naval Group à Brest. Après Le Vigilant et Le Triomphant, le départ du Téméraire vers l’Île Longue marque dix années de travaux au sein du bassin 8 de la Base navale de Brest. Le Terrible, dernier de la série des SNLE de nouvelle génération, est équipé depuis l’origine du missile M51. « Ce chantier complexe illustre le savoir-faire unique de Naval Group, maître d’œuvre et pilote des travaux. Au-delà de nos propres équipes sur les sites de Brest, Angoulême-Ruelle, Cherbourg, Nantes-Indret, Lorient ou encore Saint-Tropez, nous avons coordonné le travail de plus de 45 entreprises de la région brestoise et du grand ouest afin d’assurer à nos côtés les 4 millions d’heures nécessaires à la réalisation de ces travaux, le tout dans le respect de la sécurité, des délais et de la qualité du travail », explique Éric Balufin, directeur du site Naval Group de Brest. À l’Île Longue, Le Téméraire va désormais débuter sa phase finale de travaux avant de réaliser ses essais en mer et ainsi de retrouver tout son potentiel opérationnel pour les neuf prochaines années. L’ampleur du chantier au bassin 8 a nécessité, durant les dix ans des trois IPER/adaptations, un surcroît de main d’œuvre sur le site. Ainsi 1 100 personnes ont été mobilisées au plus fort de l’activité, selon une organisation en trois-huit, six jours sur sept. À l’issue de cette période de modernisation des SNLE français, le site Naval Group de Brest retrouvera un cycle classique d’entretien et d’IPER. Au-delà de la maintenance complète, réalisée tous les neuf ans sur ce type de sous-marins, et de l’adaptation au nouveau missile M51, les systèmes de navigation et de combat ont été totalement modernisés lors de ces opérations successives. *IPER : indisponibilité périodique pour entretien et réparations. C’est un arrêt technique majeur ayant pour objectif de redonner à un bâtiment le potentiel nécessaire pour un nouveau cycle opérationnel. Vidéos et photos disponibles sur www.salledepresse.com Emmanuel Gaudez Tel. +33 (0)1 40 59 55 69 Mob. +33 (0)6 61 97 36 63 emmanuel.gaudez@naval-group.com Goulven Connan Tel. +33 (0)2 29 05 48 42 Mob. +33(0)6 98 23 62 00 goulven.connan@naval-group.com