A+A-

Votre évolution et votre mobilité

Afin d’assurer l’excellence opérationnelle, Naval Group favorise la construction de parcours riches et variés au sein du groupe. L’évolution et la mobilité professionnelle constituent des leviers majeurs pour sécuriser les compétences, capitaliser sur la première partie de carrière et développer les talents des collaborateurs.

À travers cette démarche, Naval Group encourage les équipes à s’enrichir mutuellement de l’expérience de chacun et contribue à renforcer la culture du Groupe en développant une dynamique positive d’ouverture à la diversité des profils.

Chez Naval Group, à tout âge, à tout niveau d’expérience, bénéficiez d’une évolution professionnelle sur-mesure. Parce que nos produits sont uniques, votre parcours mérite de l’être.

 

Valoriser votre expérience

Parce que nos expériences mettent en lumière nos savoir-faire et notre singularité, Naval Group met à la disposition de chacun le Radar de l’expérience, un outil qui renseigne votre parcours professionnel antérieur et vos compétences pour assurer une meilleure visibilité à votre manager et à votre responsable des ressources humaines. Cette cartographie individuelle des expériences permet d’adapter vos projets d’évolution professionnelle à vos compétences et de constituer un vivier pérenne de talents qui viendront soutenir le développement du Groupe.

Damien COIRIER_2_ok_TOSHOP
« Chez Naval Group, nous valorisons l’expérience de tous nos collaborateurs, quelle qu’en soit la voie : l’apprentissage sur le terrain, la formation continue, la formation qualifiante ou la formation diplômante. Parce que les voies d’apprentissage sont différentes pour chacune et chacun d’entre nous, à l’image de notre expérience. »
Damien Coirier, directeur des Ressources humaines.

 

Bénéficier d’une gestion carrière adaptée

La gestion des carrières de Naval Group permet à chacun de bénéficier d’une évolution fondée sur des décisions collectives et objectives pour répondre à la croissance du groupe.

Acteur de son évolution professionnelle, le collaborateur est accompagné dans ses souhaits de formation et de mobilité ainsi que, le cas échéant, dans son rôle de manager pour développer les talents de son équipe.

Naval Group offre des opportunités de mobilité professionnelle à ces collaborateurs au sein du groupe Thales et au sein du ministère de la Défense grâce à une convention de mobilité signée entre nos entités. Vous accédez ainsi prioritairement à leurs offres d’emploi.

Naval Group, à travers sa politique de mobilité, favorise la promotion interne

Ils n’ont pas hésité à embarquer dans une nouvelle aventure professionnelle et humaine. Découvrez celles et ceux pour qui la mobilité signifie bien plus qu’un changement de poste.


ILS ONT CHANGE DE PORT D’ATTACHE…

Myriam-LEBOUTEILLER_ok
Myriam Lebouteiller, charpentier chez Naval Group, est partie en missions sur le chantier naval indien de Mazagon Dock Limited à Mumbai en appui des équipes indiennes avant de s’envoler en 2013 pour des missions au Brésil en vue de la réalisation du premier sous-marin Scorpène® brésilien.
« J’ai appris à porter un autre regard sur ce que j’avais l’habitude de considérer comme la règle. La mobilité a été pour moi  l’occasion de découvrir une nouvelle organisation et des méthodes de travail différentes et de revenir en France avec un esprit plus éclairé. En tant que femme et référente dans mon domaine pour accompagner nos partenaires locaux dans la réalisation de leur sous-marin, j’ai le sentiment d’avoir fait bouger les lignes. L’apprentissage a été réciproque. »

 

Robert-ZUSSINO_2.png_ok
Robert Zussino dirige l’ingénierie systèmes de la nouvelle filiale de Naval Group au Brésil.
« J’ai noué des relations très étroites avec le Brésil depuis 2002, d’abord en mission pour la modernisation des systèmes de combat des frégates brésiliennes Niteroi, avant de m’y installer pour diriger les opérations au sein du Consortium Naval Group-Odebrecht « Baia de Sepetiba » et développer le projet de construction de Scorpène®. Mon parcours professionnel suit d’une certaine manière l’évolution des ambitions de Naval Group dans le pays. De simple apport d’expertise, je suis passé à la volonté de contribuer à la constitution d’un véritable centre d’expertise dans le domaine de l’ingénierie navale de défense au Brésil, en quelque sorte une start-up ! Au Brésil, j’ai la possibilité de développer une fibre entrepreneuriale. Plus que le changement, ce qui m’importe c’est le potentiel… ailleurs, et au Brésil j’ai trouvé un espace de conquête. »

 

ILS ONT CONSTRUIT LEUR EVOLUTION PROFESSIONNELLE

 

Devenir expert

Pascal-HERE_2_ok_TOSHOP2Pascal Héré, de mécanicien à expert sécurité plongée pour la maintenance des sous-marins.
« Ouvrier, technicien, ingénieur, mes formations m’ont permis de gravir tous les échelons et de travailler successivement sur le matériel du premier sous-marin lanceur d’engins (SNLE) de la Marine française, Le Redoutable, avant la première maintenance de la génération suivante, Le Triomphant ! C’est sur l’Ile Longue, dans le domaine de la sécurité plongée sur les sous-marins de la force océanique stratégique de la France, que j’ai commencé à me forger une vocation d’expert. Je crois avoir connu tous les bâtiments noirs depuis les années 1980 : SNLE, sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) sous-marin conventionnel Ouessant pour la formation. Ce parcours m’a amené aujourd’hui à l’accompagnement des marines étrangères : formation des équipes brésiliennes chargées de la maintenance des Scorpène®, expertise maintenance pour sous-marins non-conçus par Naval Group, proposition de schémas de maintenance et de formation… »

 

Changer de métier

Alain AYMARDAlain Aymard a troqué les planches à dessins pour les tableaux de planification. Ce coordinateur de chantier pour la maintenance de navires vient d’un tout autre milieu.
« Je suis entré chez Naval Group comme dessinateur au bureau d’études des sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) avant de passer planificateur pour les arrêts techniques majeurs de SNA, puis responsable du groupe coordination essais. Aujourd’hui, je travaille sur la maintenance des six frégates de surveillance de la Marine française basées outre-mer et je m’en vais en Polynésie. J’ai donc travaillé sur la quasi-totalité des bateaux basés à Toulon, qu’ils soient noirs ou gris, de la conception à la maintenance ! »

Pour plus d’informations et de témoignages, consultez la rubrique « Les Passerelles de métiers »

 

Changer de secteur

J‚r‚my POSTE
Jérémy Poste, directeur des opérations du projet Cape Sharp au Canada.
« J’ai travaillé dans les domaines du nucléaire civil et de propulsion navale pendant mes sept premières années chez Naval Group, y compris sur le chantier de la centrale nucléaire d’Olikiluoto en Finlande pendant 2 ans afin de superviser le montage des systèmes de secours et de sauvegarde de la centrale nucléaire sur le site. Aujourd’hui, je suis dans un tout autre secteur que le nucléaire, les énergies marines renouvelables. J’encadre une équipe de 15 personnes, Canadiens pour la plupart, à Halifax où se trouve notre site de production des turbines d’hydroliennes dans la Baie de Fundy. Cette mobilité m’a permis d’évoluer dans un secteur qui me permet encore, à son stade d’évolution, d’avoir une vue globale, de la définition du design à la mise en service en passant par la fabrication des turbines. »

 

 

Pour aller plus loin