[Portrait métier] « Naval Group laisse sa chance aux débutants... »

13 novembre 2020 Naval de défense Navires de surface Ressources humaines Story

[Portrait métier] « Naval Group laisse sa chance aux débutants... »
Ex-travailleuse sociale, Mélanie Doucet a rejoint Naval Group comme charpentier-tôlier, après avoir passé un CAP de métallier. Depuis trois ans, elle travaille sur la série FREMM, dans la forme de construction de Lorient, et ne regrette pas sa reconversion dans l'industrie navale.

« L'objectif de ma formation était d'apporter du concret à mon précédent poste : j'avais le projet de proposer ensuite des ateliers de réinsertion par le travail de l'acier.
Mais j'ai eu un coup de foudre pour cette activité et été éblouie par le gigantisme du site et ses infrastructures. Je suis donc restée ! En plus du travail en équipe, qui est essentiel pour moi, j'apprécie le fait que pour produire un navire, il y a un début, un milieu et une fin.
J'appartiens à l'équipe de pré-finitions coque, qui intervient sur l'avant-dernière étape de production avant la mise à flot. Nous sommes notamment en charge des dernières modifications et évolutions à apporter à la coque, du soutien aux autres spécialités et du traitement des anomalies.
Depuis quelques mois, je m'occupe également du suivi des anomalies. Ce travail de préparation m'intéresse aussi beaucoup car il me permet de mieux comprendre comment organiser un chantier.
Mon CAP n'a duré que neuf mois, je continue donc à apprendre chaque jour. Nous avons l'avantage de fonctionner autant que possible par binôme comprenant un collaborateur expérimenté, pour favoriser le transfert de compétences. Même si le rendement est un aspect qui compte et si l'on m'a rapidement demandé de travailler en autonomie, mon chef a pris le temps de m'expliquer les gestes et de m'accompagner. Les débutants ont leur chance dans notre groupe, pourvu qu'ils soient motivés et volontaires ! »