[Portrait métier] « L’international est une formidable opportunité »

Présence dans le monde

30 novembre 2020 Ressources humaines International Story

Jean-Manuel Erades a effectué toute sa carrière dans les systèmes complexes pour la défense, l'aéronautique et l'espace, en France et à l’international. Il rejoint Naval Group en 2010 en tant que directeur technique pour les systèmes de mission et de combat, en charge de la politique produit et de l'innovation. Depuis 2016, il est en charge des programmes de cybersécurité des navires sur tout leur cycle de vie, ainsi que de cybersécurité des systèmes d’information du groupe. Depuis 2019, son périmètre couvre également les systèmes de combat multi-navires que sont SETIS 3.0 et SYCOBS 3.0.

« Je ne suis pas affecté à un seul programme, j’interviens sur plusieurs programmes ou offres, entre 5 et 10 actuellement, à divers degrés d’avancement. Les discussions avec nos clients sont techniques et portent sur des aspects très concrets. Aucune discussion ne se ressemble, le contenu est toujours spécifique. Selon la nature du programme, selon qu’il vise à construire ou à maintenir, on abordera des sujets différents. Avec mes équipes, en amont des offres, on dialogue énormément avec les clients en vue de comprendre leurs besoins et d’y répondre de la meilleure manière possible. Une fois qu’on est bien alignés, les processus standards d’offres et de management de programme prennent le relais.

Avant de rejoindre Naval Group, j’ai été basé au Royaume-Uni pendant plusieurs années, travaillant sur un programme britannique au milieu d’équipes britanniques, américaines et israéliennes. Cette expérience m’aide aujourd’hui à mieux comprendre et travailler avec nos collègues et clients anglo-saxons (australiens par exemple) mais également avec d’autres cultures. J’apprécie la culture anglo-saxonne et ses aspects pragmatiques, constructifs, sans arrogance ni préjugés.

L’international, ce sont de multiples opportunités aujourd’hui dans le groupe. Une expatriation, c’est très enrichissant au niveau professionnel et humain. Si l’on pense et l’on agit comme un entrepreneur, si l’on est autonome, alors l’international est fait pour nous. »

Jean-Manuel Erades, Naval Group