[Portrait métier] « Le contrat Australie m’a fait franchir le pas pour rejoindre Naval Group »

Présence dans le monde

23 novembre 2020 International Ressources humaines Story

Anne-Laure Placko est ingénieure des Mines ParisTech, spécialisée en géosciences, responsable systèmes et Work Package Manager dans le domaine de la détection sous-marine. L’avenir, Anne-Laure l’envisageait peut-être sur une plateforme pétrolière. Ou en France, en Bretagne. C’est finalement à Ollioules qu’elle commence sa carrière, immédiatement immergée dans un environnement international puisque le programme Australian Future Submarine (AFS) lui ouvre grand ses portes.

« Je m’en souviens comme si c’était hier. C’était en avril 2016. J’étais en stage de fin d’études chez Areva lorsque j’ai appris que Naval Group avait remporté un contrat historique avec l’Australie. Depuis longtemps, je rêvais d’un métier en rapport avec la mer. J’avais assisté à une présentation de Naval Group à l’école des Mines, pourtant traditionnellement peu tournée vers les secteurs de la défense, dans le cadre d’un partenariat de l’entreprise avec une association d’élèves. Mais l’annonce du choix de Naval Group comme concepteur, bâtisseur et intégrateur de la future flotte de sous-marins australiens a été un déclencheur.

En septembre 2016, je ralliais le département détection sous-marine d’Ollioules comme ingénieure d’études, auprès de la responsable des activités de détection sous-marine sur les offres et avant-projets sous-marins, y compris le programme Australie. Grâce à elle ainsi qu’à l’ensemble des spécialistes et experts du département, j’ai vécu 18 mois en apprentissage approfondi du domaine avant de finalement prendre à mon tour le poste de responsable et de me consacrer pleinement au programme AFS.

Mon travail au quotidien, que ce soit sur place à Ollioules, ou bien en mission à Cherbourg ou en Australie, me fait progresser dans les domaines aussi divers que les relations internationales, la conduite de projet, la coordination d'équipe, la gestion de contrat, les problématiques de production et de chantier, tout en continuant d’explorer l’ensemble du domaine technique de la détection sous-marine.

Pour Naval Group, l’international représente une opportunité de gagner en maturité sur de nombreux sujets, même si l’expertise du groupe est déjà unique au monde. C’est un moteur pour nous tous, qui nous conduit à regarder les choses différemment et à prendre en compte les priorités d’autres nations souveraines. À titre personnel, les contrats export nous mettent au défi de comprendre une autre culture et d’adapter notre approche. Pour cela, il faut être humble et à l’écoute. D’ailleurs, c’est le discours que je tiens aux futurs jeunes diplômés de mon école qui me posent la question de l’international chez Naval Group. Une question qui revient très souvent, car pour nos générations, l’international est devenu incontournable. »

Anne-Laure Placko, Naval Group
Anne-Laure Placko, Naval Group
Le programme AFS se développe et de nombreux postes seront ouverts dans les semaines à venir. Certaines offres à Cherbourg et Adelaïde sont déjà en ligne, consultez les postes ouverts : https://www.naval-group.com/fr/nous-rejoindre-85