Prévenir les attaques de ports et de bases navales grâce aux barrières marines flottantes

24.06.2016

Face à face avec Francis TJ*, directeur du programme Barrières marines flottantes à DCNS Far East.

Créé en 2005 au cœur du détroit de Malacca, DCNS Far East est l’une des figures de proue de l’activité Services du Groupe. S’appuyant en grande partie sur des collaborateurs issus du tissu local, la filiale compte pas moins de 6 nationalités différentes. Elle illustre parfaitement la stratégie de DCNS à l’international, le Groupe ayant vocation à s’implanter dans les zones à fort potentiel de développement de ses activités, en s’appuyant précisément sur des équipes locales. Partenaire privilégié de la marine singapourienne, DCNS Far East fournit une gamme de services pour les frégates Delta tout au long de leur cycle de vie. La filiale a également pour ambition d’être un acteur incontournable du marché des véhicules téléguidés (ROV, Remotely Operated Vehicles) destinés aux inspections marines. DCNS Far East fournit également des services aux frégates de la marine française, destinées à la surveillance des intérêts de la France dans la zone Pacifique.

L’environnement actuel est propice à l’essor de DCNS Far East, qui est en passe de devenir une référence pour l’installation, les opérations et la maintenance des barrières flottantes destinées à la sécurité portuaire, un dispositif dissuasif capable d’assurer la protection des infrastructures militaires et civiles. Le maintien de la disponibilité des forces navales est en effet un défi majeur pour les marines du monde entier, alors même que des menaces croissantes émergent. Depuis 10 ans, DCNS Far East est partenaire de la marine singapourienne, ce qui lui a permis de se doter d’une expérience unique en matière de protection des infrastructures maritimes.

La parole à Francis TJ, qui dirige le programme Barrières marines flottantes (en anglais, Seawards Floatting Barriers ou SFB) à Singapour. Ingénieur en mécanique et entreprenariat technologique diplômé de l’Université de Singapour, Francis a travaillé dans l’offshore et la construction navale en Asie et en Australie avant de rejoindre DCNS Far East.

160607 TJ FrancisFrancis, vous avez rejoint DCNS Far East en octobre 2014 pour diriger le programme SFB. Pouvez-vous en rappeler ici les principaux jalons ?

« Lorsque j’ai pris mes nouvelles fonctions, les barrières étaient déjà installées depuis 2012 avec une mission claire : protéger la base navale de Changi contre d’éventuelles attaques provenant de la mer. Inaugurée en 2004, Changi est la principale base navale de Singapour (avec Tuas, située à l’est de la cité-Etat). En outre, elle est proche de l’aéroport international de Singapour ainsi que d’autres infrastructures cruciales pour l’île, d’où sa position éminemment stratégique. »

Comment caractériser la relation avec la marine singapourienne ?

« Elle a évolué très rapidement. En quelques années, DCNS Far East a considérablement élargi son champ d’action et son offre de services à la République de Singapour. Au départ, nous avions un contrat pour l’installation de la barrière mais aujourd’hui, nous avons aussi la responsabilité des opérations. Concrètement, il s’agit d’ouvrir et de refermer la barrière flottante en utilisant un bateau dédié à ces opérations particulièrement délicates. Enfin, DCNS Far East est également responsable de la maintenance préventive, et, depuis peu, de la maintenance corrective. »

La maintenance des SFB est cruciale en effet…

« Oui, car les barrières flottantes sont installées dans un environnement dynamique, caractérisé par des vents et des courants permanents. En outre, les moussons du Nord-Est et du Sud-Ouest ont un impact sur l’environnement marin et sur l’orientation des courants, ce qui explique pourquoi les composantes de la barrière doivent être surveillés en permanence, et l’importance de combiner maintenance préventive, en amont, et maintenance corrective, en aval – les deux approches étant indispensables et complémentaires. »

Quels sont les autres volets de votre mission ?

« Au sein de mon équipe de 5 personnes, il est essentiel que chacun témoigne un réel engagement pour assurer le succès de ses projets. C’est pour moi un objectif majeur, au même titre que la communication avec toutes les parties prenantes. En particulier, les membres de mon équipe sont parfaitement informés de leur feuille de route lors des opérations d’ouverture et de fermeture des portes et des phases de maintenance préventive et corrective. Je reste personnellement très impliqué sur le terrain en participant à toutes ces opérations clés. »

Quelles sont les prochaines étapes du programme SFB ?

« Notre objectif est de continuer à offrir à la marine singapourienne toute la réactivité exigée par notre partenariat ainsi que des services efficaces, de premier plan, afin de pérenniser la relation commerciale et d’être en pole position pour répondre aux besoins de demain. »

DCNS Far East en bref

Créée en 2005 à Singapour, DCNS Far East compte 35 collaborateurs de 6 nationalités différentes, dotés de profils allant de l’ingénierie aux achats en passant par des mécaniciens, des opérateurs-machines ainsi que des responsables de la chaîne d’approvisionnement et des ressources humaines. Côté militaire, la filiale est au service de la marine singapourienne, et en particulier de sa flotte de frégates Delta. DCNS Far East est également aux côtés de la France pour protéger ses frégates basées dans la zone Pacifique. Enfin, dans le domaine civil, la filiale asiatique de DCNS est à la pointe en matière de surveillance sous-marine avec les ROV (Remotely Operated Vehicles). Depuis 2013, pas moins de 30 missions d’inspection ont ainsi été menées à Singapour et en Asie du Sud-Est.

DCNS Far East : un beau programme et 10 ans d’histoire

  • 2000 – 2008 : programme Delta pour la fourniture de 6 frégates multi-missions de classe Formidable à Singapour
  • 2005 : création de la filiale DCNS Far East et livraison de la première frégate Delta, construite à Lorient
  • 2008 : livraison à la de la 6e frégate Delta à la marine singapourienne
  • 2012 : mise en activité de la barrière flottante
  • 2013 : premier contrat d’inspection marine
  • 2015 : déploiement des activités de service pour les frégates françaises de la zone Pacifique, destinées à des missions de surveillance