L’entretien des frégates FREMM : une organisation « monde » optimisée

11.12.2015

Dans une logique d’amélioration continue, l’organisation du maintien en conditions opérationnelles (MCO) de l’ensemble des frégates FREMM en service en France et à l’étranger (« MCO FREMM monde ») permet d’intervenir de manière cohérente sur l’ensemble des opérations de maintenance, de soutien logistique intégré et de modernisation des frégates multimissions, jusqu’à la formation des marines clientes. Elle illustre la volonté de DCNS d’être leader mondial dans le domaine du naval de défense mais aussi fournisseur de services à valeur ajoutée tout au long du cycle de vie des navires. Cyrille Delabre, directeur du programme MCO FREMM monde, fait toute la lumière sur cette nouvelle organisation.

Cyrille DELABRE (c) DCNS portraitAlors que le nombre de FREMM opérationnelles, au sein de trois marines clientes, passe de une à quatre en moins de trois ans, la direction Services de DCNS a mis en place une organisation « MCO FREMM monde » à la hauteur des enjeux du MCO de ces navires complexes, hautement informatisés et devant atteindre des performances de disponibilités très élevées.

Cyrille Delabre, pourquoi une organisation MCO FREMM monde ?
« Avant tout rappelons que pour DCNS, le programme FREMM représente à ce jour la construction de dix frégates, dont huit pour la Marine nationale. Six d’entre elles auront été livrées d’ici 2019 et deux frégates dotées de capacités anti-aériennes renforcées seront livrées avant 2022. Deux autres unités ont été vendues à des clients internationaux : la marine royale du Maroc et la marine égyptienne. Le programme FREMM avance à un rythme accéléré au sein du site DCNS de Lorient.

La frégate multimissions compte parmi les navires les plus avancés technologiquement et les plus compétitifs du marché et notre organisation industrielle en termes de MCO se devait d’être à la hauteur de ce navire de haute technologie. L’objectif du programme MCO FREMM monde est donc de faire bénéficier nos partenaires des synergies de maintenance inhérentes aux frégates FREMM livrées de par le monde : stocks mutualisés, plateformes de référence et évolutions logicielles synchronisées, ajustement et optimisation du plan de maintenance en fonction des retours opérationnels… Travailler avec une organisation complétement décloisonnée et ainsi permettre un partage efficace du savoir. Toutes ces réflexions nous ont conduits à penser le programme comme une organisation transversale dont le maître mot est « mutualiser ». »

« Nous nous appuyons sur notre connaissance du bateau et l’expérience reconnue de DCNS dans le métier du maintien en conditions opérationnelles. »

Concrètement, comment cela se met-il en place et quels seront les bénéfices clients ?
« Nous nous appuyons sur notre connaissance du bateau et l’expérience reconnue de DCNS dans le métier du maintien en conditions opérationnelles. Les fonctions-clés sont transversales et les achats seront mutualisés pour répondre d’une seule et même voix aux besoins existants et futurs de nos clients. Prenons l’exemple des arrêts techniques, qui nécessitent le même outillage pour toutes les frégates FREMM : avec notre organisation monde, nous nous procurerons le même outillage pour l’ensemble des équipes. Idem pour la maintenance des logiciels (on en dénombre plusieurs centaines sur chaque navire), qui sera elle aussi centralisée. Et puis, nous pouvons désormais partager les meilleures pratiques et en faire profiter tous nos clients en leur apportant une plus-value unique. C’est un atout de taille pour nous développer à l’international. »

Quelles sont les fonctions clés du MCO FREMM monde ?
« Il faut distinguer deux types d’activités différentes. D’une part, les activités portuaires, à savoir toutes les opérations qui se déroulent sur un bateau comme les arrêts techniques par exemple. Ces opérations sont entièrement liées à un bateau et à un type de contrat, elles sont donc par essence peu mutualisables si ce n’est l’échange de bonnes pratiques et le partage des retours d’expérience. Chaque site compte ainsi un responsable chargé des opérations sur son port d’attache (Brest, Toulon, Maroc, Egypte). Il s’agit d’un fonctionnement « en étoile ». Dans ce cadre, nous allons répartir la responsabilité de gestion des dossiers de préparation (DPR) dans les départements des bases avant et du back office. Chaque département désigné devra alors tenir à disposition ce DPR pour tous les intervenants DCNS, de son site ou non.

D’autre part, le back office de la direction Services mutualisera entièrement les activités par grands domaines de responsabilité : la maintenance des logiciels (MCTO) ainsi que les plateformes de référence avec gestion de configuration, y compris des versions logiciels appliquées sur chaque navire, et support vers l’ensemble des bateaux et des clients, l’architecture et les systèmes de soutien (amélioration du bateau et des méthodes), le soutien logistique intégré (SLI) et la formation. En outre, nous avons mis en place une hotline qui permet de traiter les demandes à distance par télédépannage. Enfin, nous avons nommé un leader pour chacune des autres fonctions support de type contrôle de gestion, contrats, achats et supply chain. »

FREMM Provence (c) DCNS