Première mondiale : Naval Group termine avec succès les essais de son système de lancement et de mer OTAN 5/6 au Maritime Research Institute Netherlands (MARIN)

29.11.2019

Naval Group a réussi 100% des tests de récupération de l’Inspector 125 d’ECA Group jusqu’à y compris un état de mer 5/6 en utilisant son système de lancement et de récupération dans les installations d’essai de MARIN (Wageningen – Pays-Bas).

Dans les installations de son partenaire néerlandais MARIN, des officiers belges et néerlandais ont assisté au succès des tests de lancement et récupération des USV à l’aide du système de lancement et récupération (Launch and Recovery System – LARS) de Naval Group. Les essais ont été effectués jusqu’à y compris un état de mer 5/6 (hauteur des vagues : 4m) et avec des vagues venant de toutes les directions, y compris dans le cas le plus défavorable de mer arrière.

Cette première mondiale démontre que le concept de lancement et de récupération développé par Naval Group est la solution adaptée pour opérer des drones en toute sécurité dans des environnements maritimes sévères. Naval Group démontre ainsi son expertise et qualifie son système, ouvrant ainsi de nouvelles possibilités pour les marines devant opérer des USV en mer dans des conditions difficiles.

Le bateau-mère de Naval Group possède un LARS bâbord et un LARS tribord, situés légèrement en arrière du milieu du navire, près de son centre de gravité. Chaque LARS se compose d’un bossoir de type portique basculant sur le côté du navire et d’un berceau flottant pouvant accueillir un drone de 18 tonnes. Il permet le lancement simultané de deux USV avec une sécurité maximale. Dans le cadre du programme de lutte contre les mines (rMCM) belgo-néerlandais, conduit par Belgium Naval & Robotics – un consortium Naval Group et ECA Group- ils seront utilisés pour mettre en oeuvre deux Inspector 125 d’ECA Group.

« Ce succès est une étape importante dans le programme et dans la mise en place d’une nouvelle façon de mener nos activités de déminage qui sera plus efficace et plus sûre pour nos équipages », a déclaré Claude Bultot, le directeur du programme belge. « Nous attendons avec impatience les prochaines étapes de ce programme mené avec la marine néerlandaise et nos partenaires industriels de Naval Group et ECA Group.»

Ces essais font partie d’une série menés dans le cadre du programme rMCM BE/NL. En août 2019, les premiers essais en bassin de la coque et du système de propulsion du navire ont été effectués dans des installations MARIN avec la même maquette à l’échelle et dans des conditions de mer calme. L’objectif premier était de confirmer et d’affiner les prévisions calculées de la dynamique des fluides pour la vitesse et de valider l’efficacité globale de la traînée de la coque et des hélices. Le deuxième objectif était d’évaluer les interactions entre la coque et le système de propulsion afin d’estimer la puissance de propulsion totale du navire. La prochaine série d’essais aura lieu en février 2020 et évaluera les aspects dynamiques du traitement des berceaux.

Le contrat de douze chasseurs de mines pour les marines belge et néerlandaise durera plus de dix ans. Après une période de conception de trois ans, Belgium Naval & Robotics passera à la phase de production de ces navires et systèmes de drones, avec une première livraison prévue en 2024. Six navires seront livrés à la marine belge et six à la marine néerlandaise ; tous sont équipés de systèmes complets de drones (toolboxes) contenant au total plus d’une centaine de drones sous-marins, de surface et aériens entièrement dédiés à la chasse aux mines.

Contact presse :

Klara NADARADJANE
Mob. : +33 (0)6 45 03 11 92
priya-klara.nadaradjane@naval-group.com