Naval Group à nouveau présent au Forum international de la cybersécurité (FIC) de Lille les 23 et 24 janvier prochains

22.01.2018

Les technologies de la communication et de l’information sont au cœur des navires de combat. Naval Group a érigé la cyberdéfense au rang de ses priorités stratégiques pour que les nouveaux navires comme les navires existants bénéficient du niveau de sécurité le plus adapté. Pour illustrer sa démarche de sécurisation des navires, Naval Group présente une maquette digitale de la frégate de taille intermédiaire Belharra® nativement numérique et connectée.

Une frégate représente aujourd’hui 2 000 applications, 300 calculateurs, 200 équipements réseaux et une centaine d’automates industriels. Ces équipements permettent de gérer les systèmes de combat, la propulsion, la conduite, l’alimentation électrique… Ces technologies reposent sur des logiciels et des composants électroniques qu’il est nécessaire de protéger.

« Les enjeux de cybersécurité appellent à une réponse robuste et structurée pouvant assurer la protection globale des intérêts de nos marines clientes. En tant que systémier du naval de défense, Naval Group conçoit et intègre des solutions opérationnelles spécifiques, adaptées aux besoins de ses clients. Les briques digitales que nous présentons aujourd’hui au forum international 2018 de la cybersécurité s’articulent dans un modèle cohérent et évolutif », explique Jean-Michel Orozco, directeur Systèmes de mission navals et directeur Cybersécurité de Naval Group.

Ainsi, le stand de Naval Group offre une vue concrète sur les capacités de cybersécurité embarquées et à terre. La coque en transparence de la frégate Belh@rra® Digital Perspective met en scène les processus de surveillance cyber à bord du navire en action. Des faisceaux LED, traversant les ponts et les éléments de la plateforme et du système de combat, matérialisent les réseaux qui convergent vers la console de supervision, point d’administration central où le logiciel de Cyber Management System analyse et traite en temps réel les informations remontées des équipements du navire, proposant des solutions adaptées aux priorités opérationnelles des équipages. Les moyens à terre, comme le Centre opérationnel de soutien intégré numérique (COSIN) et le Computer Emergency Response Team (CERT) prochainement dévoilé, mobilisent les expertises et les outils cyber avancés pour fournir un soutien au bateau en temps réel et pour garantir son intégrité numérique.

« La cybersécurisation du navire et des infrastructures de soutien découle d’une approche intégrée et transverse qui couvre tout le cycle de vie du bateau, sous-marin et de surface, de la conception – avec la cybersécurité by design – au maintien en condition opérationnelle – avec la i-maintenance – jusqu’au retrait du service », poursuit Jean-Michel Orozco.

Aujourd’hui, fort de sa position sur le marché et attentif aux besoins des marines, Naval Group affirme son rôle de fédérateur de l’écosystème cyber en vue d’impulser l’émergence d’une offre pertinente et adaptée aux enjeux du naval de défense de demain.


Contact Presse

Élodie Picot
Tel. +33 (0) 4 94 15 53 56
Mob. +33 (0)6 6 74 27 66 70
elodie6picot@naval-group.com

Emmanuel Gaudez
Tel. +33 (0)1 40 59 55 69
Mob. +33 (0)6 61 97 36 63
emmanuel.gaudez@naval-group.com