Lancement des activités de Naviris

04.06.2020

Naviris, la joint-venture détenue à parts égales par Fincantieri et Naval Group, a signé son premier contrat de R&T avec l’OCCAr, l’Organisation conjointe de coopération en matière d’armement. Naviris, en tant que contractant, va coordonner les activités techniques menées par Fincantieri et Naval Group et détiendra la propriété intellectuelle de toutes les résultats des recherches.

 

Le programme de R&T de Naviris est un élément clé de la coopération de long terme entre Fincantieri et Naval Group

Claude Centofanti, CEO de Naviris, a déclaré : « Nous sommes heureux que l’OCCAr nous fasse confiance pour participer au programme franco-italien de R&T. Ce contrat est le premier d’une série de projets européens à venir, concernant non seulement des activités de recherche commune mais aussi des activités de conception et de production pour les navires destinés à la France, à l’Italie et à l’international. Nous sommes enthousiastes de lancer les activités d’une collaboration si prometteuse : Naviris va contribuer de plus en plus à accélérer l’innovation et le leadership européen. »

Pierre Éric Pommellet, Président-Directeur général de Naval Group, a également déclaré : « Je suis très fier du lancement des activités de Naviris. Grâce à la France, l’Italie et l’OCCAr, notre joint-venture est capable de lancer ce programme très ambitieux de R&T pour les trois années et demie à venir et contribuera à l’avantage technologique de long terme de nos navires. Cette dynamique soutiendra la reprise économique de nos deux pays, l’Italie et la France, au lendemain du Covid-19 et contribuera à accroître la supériorité de nos marines. Ce programme de R&T est le premier de nombreux à venir. En plus des projets de recherche, les activités de Naviris comprendront bientôt des initiatives supplémentaires telles que la modernisation à mi-vie des frégates Horizon ».

Giuseppe Bono, Président-Directeur général de Fincantieri, s’est exprimé : « Nous nous félicitons aujourd’hui du début de l’un des projets les plus importants sur lesquels nous avons travaillé ces dernières années. Nous avons longtemps pensé que la consolidation de l’industrie navale européenne représente l’un des moyens fondamentaux, sinon le principal en termes de masse critique et de synergies, pour permettre à notre continent de ne pas être laissé sur la touche et de jouer au contraire un rôle central dans les défis mondiaux à venir ». M. Bono a ajouté : « Sur ces bases, nous sommes reconnaissants aux gouvernements de nos deux pays de partager la même vision et de soutenir l’alliance entre Naval Group et Fincantieri, qui marquera l’avenir de notre secteur ».

Ce programme de R&T comprend cinq projets, visant tous à améliorer les performances des navires de Fincantieri et de Naval Group

Ce programme de R&T vise à améliorer les performances des navires de Fincantieri et Naval Group. Le programme de R&T est divisé en cinq projets différents (voir ci-dessous) :

1/ Navire numérique. Ce projet développera des capacités de simulation de navires de guerre tout au long de leur cycle de vie afin d’améliorer l’évaluation des performances des produits, tout en réduisant la nécessité d’essais réels, et d’optimiser l’utilisation de l’ingénierie assistée par ordinateur pour améliorer à la fois la définition de la conception (hydrodynamique, aérodynamique) et les opérations quotidiennes à bord du navire (grâce à l’approche intégrée du concept de jumeau numérique) ;

2/ Optimisation de la consommation d’énergie. Ce projet permettra d’identifier de nouvelles architectures et de nouveaux équipements permettant d’améliorer l’efficacité globale du réseau électrique et le suivi de la consommation électrique à bord des navires de surface ;

3/ Piles à combustible pour les navires de surface. Ce projet vise à développer un système modulaire de piles à combustible (FCS) adapté aux applications marines, capable d’être entièrement intégré à bord des navires de surface ;

4/ La logistique de l’avenir. Ce projet stimulera la compétitivité de la construction navale en développant des solutions capables d’accroître l’efficacité et l’efficience de la production et de réduire les coûts tout au long du cycle de vie du produit, en fournissant de nouveaux outils à des fins d’inspection et de maintenance ainsi que de gestion à bord des composants dans un environnement de travail des navires ;

5/ Gagner à la mer. Ce projet vise à développer des méthodes, des outils et des solutions d’ingénierie pour permettre aux navires de surface d’effectuer en toute sécurité des opérations quotidiennes (comme le lancement et la récupération d’unités) dans des conditions environnementales dégradées par rapport à celles rencontrées actuellement.

Trois sites de Naval Group seront impliqués dans les projets – Nantes-Indret, Ollioules et Lorient, ainsi que sa filiale SIREHNA – tandis que, pour Fincantieri, les sites de Gênes et de Trieste travailleront sur le projet, avec les filiales Cetena et Seastema.