Handicap invisible, engagement réel

18.11.2019

Du 18 au 24 novembre a lieu la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (SEEPH). C’est le rendez-vous annuel des employeurs et des personnes en situation de handicap pour favoriser leur intégration en entreprise. 12 millions de Français sont concernés. Cette année, l’accent est mis sur le handicap invisible, c’est-à-dire 80 % des situations de handicap.

Pourquoi Naval Group s’engage ?

Hervé Guillou, Président-Directeur général :

« Cette Semaine européenne est une excellente occasion de parler du handicap et de faire un point sur notre engagement en faveur d’une société plus juste et donc plus inclusive, y compris en entreprise.

La mission Handicap du groupe a été créée voilà presque dix ans, en 2010. Nous sommes fiers d’être activement engagés dans l’insertion des travailleurs en situation de handicap.

Notre politique dans ce domaine s’intègre dans un cadre plus général qui fait de la diversité une richesse au service de notre stratégie et de notre développement.

Toutes nos offres d’emploi sont accessibles aux personnes en situation de handicap car ce qui compte, ce sont les compétences avant toute autre chose, et tout poste est adaptable à celui qui l’occupe, qu’il soit valide ou en situation de handicap. »

Quelques repères chiffrés

6,1 %

C’est notre taux d’emploi de travailleurs en situation de handicap. La moyenne nationale dans les entreprises est de 3,4 %. Nous faisons partie des rares entreprises industrielles à atteindre et dépasser les objectifs fixés par l’État en la matière.

3 millions d’euros

C’est le montant de nos achats au secteur du travail protégé et adapté chaque année. Nous cherchons à développer notre coopération avec ce secteur notamment dans les achats industriels. Notre troisième convention de partenariat a été signée avec le réseau GESAT, réseau économique du travail protégé et adapté, le 30 octobre 2019.

170 000 €

C’est l’investissement consacré en 2018 par le groupe à l’aménagement des postes de travail des collaborateurs en situation de handicap. Ce montant s’élevait à 154 000 € à la fin du 3e trimestre 2019.