Forum Innovation Défense : Naval Group et Sirehna en scène !

03.12.2018

Organisé par le ministère des Armées et sous la conduite de sa nouvelle Agence de l’innovation de défense, le premier forum Innovation Défense s’est tenu à Paris du 22 au 24 novembre. Un événement incontournable auquel Naval Group et Sirehna – filiale du groupe spécialisée en hydrodynamique et robotique marine – ont répondu présents.

Du 22 au 24 novembre, le forum Innovation Défense a rassemblé industriels, PME, startups, investisseurs et acteurs publics pour trois journées d’animations autour de projets innovants développés pour les forces armées. Des équipes de Naval Group et de Sirehna y ont présenté leurs activités, notamment en matière de simulateurs, de drones de surface – ou USV pour unmanned surface vehicule – et de fabrication additive. Le forum a même ouvert ses portes au public avec un fait marquant : une démonstration sur la Seine des forces spéciales, à laquelle Sirehna a été associée.

Drones et forces spéciales en action

À bord de leur embarcation Ecume, les commandos marines ont simulé la capture d’un criminel en utilisant des drones dans le dispositif d’intervention : reconnaissance des lieux par des drones aériens ultra-légers du commando parachutiste de l’air n°10 (CPA10), prise de vue depuis la Seine par l’USV Remorina de Sirehna et appui d’un commando armé sur son Flyboard Air Zapata.

Coordonnée par le Commandement des opérations spéciales (COS) cette démonstration a eu lieu en présence de Florence Parly, ministre des Armées. Une première qui marque une étape importante pour l’utilisation prochaine de drones de surface par les forces. L’USV Remorina a démontré sa capacité à naviguer sur la Seine en toute sécurité et à renvoyer des images de qualité au commandement avant, pendant et après l’intervention. Un succès pour les équipes d’Olivier Doucy, Directeur général de Sirehna et de Denis Gagneux, responsable ligne de produits USV.

« L’USV envoie des images de meilleure qualité et a une capacité d’emport de matériels beaucoup plus lourds, même par conditions météo sévères. Nous développons actuellement une ligne de produits pour étendre cette capacité à un ensemble de besoins opérationnels », explique Julien Moresve, responsable R&D.

Des innovations portées par les armées

Côté Naval Group, l’équipe du Technocampus Ocean a présenté ses derniers prototypes de propulseurs réalisés grâce au procédé de fabrication additive. Celle d’Angoulême-Ruelle a proposé un atelier de réalité virtuelle avec les visites d’une passerelle de navigation et de l’intérieur d’un sous-marin, et la démonstration de Ship Inside, le simulateur de formation 3D destiné aux marins. Parmi les nombreuses innovations remarquées sur le salon, l’imprimante 3D développée par LabSkin Creations qui reconstitue la peau des grands brûlés à l’aide d’une bio-encre. « Trois jours précieux, inspirants et riches en contacts utiles et en découvertes ! » conclut Julien.

Pour en savoir plus

  • USV : le drone de surface, ou unmanned surface vehicle, est moyen de renseignement en poste avancé qui soutient les opérations. Il permet typiquement de renseigner un groupe d’intervention d’une opération spéciale sur la configuration des lieux, les menaces en présence, depuis une approche littorale similaire à un débarquement.
  • Ecume : embarcation commando à usage multiple embarcable : embarcation militaire d’intervention développée par Zodiac Milpro. Elle peut dépasser les 50 nœuds et embarquer 16 commandos.
  • USV Remorina : développé par Sirehna, filiale de Naval Group, ce drone de surface conçu à partir d’une embarcation semi-rigide est capable de filer à 35 nœuds. Doté d’un traitement avancé de l’information par fusion de données et de fonctions d’évitement d’obstacle, il peut s’approcher en toute sécurité d’un objet de manière autonome, ou téléopéré depuis un poste à distance. Les données recueillies par ses capteurs sont transférées en temps réel vers un centre à terre, un avion ou un navire qui dispose ainsi d’une situation tactique enrichie.
  • Flyboard Air : Inventé par le français Franky Zapata, cet appareil propulsé par quatre micros turboréacteurs est capable d’emporter son pilote dans les airs pour des vols de plusieurs minutes.