Fincantieri et Naval Group détaillent leur Alliance avec le soutien des gouvernements français et italien

24.10.2018

Lors du 34e sommet franco-italien qui s’est tenu à Lyon le 27 septembre 2017, les gouvernements français et italien ont annoncé leur intention de faciliter la constitution d’une industrie européenne de construction navale plus efficiente et compétitive et de renforcer leur coopération navale militaire en débutant des discussions pour établir une alliance industrielle entre Fincantieri et Naval Group.

Depuis cette date, Fincantieri et Naval Group ont travaillé activement et ont soumis leur proposition pour une telle alliance en juillet 2018 aux ministres français et italiens compétents. Elle comprend le projet industriel et sa feuille de route ainsi qu’un descriptif des initiatives clefs, que les deux groupes se proposent de lancer rapidement.

Prenant acte de la déclaration de soutien des gouvernements français et italien, et sous réserve de l’accord des conseils d’administration des deux sociétés, Fincantieri et Naval Group sont prêts à lancer concrètement cette alliance, avec pour première étape l’objectif de définir les termes et conditions d’une joint-venture contrôlée à parts égales.

À travers cette joint-venture, Fincantieri et Naval Group prévoient de :

  • préparer conjointement des offres pour des programmes binationaux et les marchés export ;
  • déployer une supply chain plus efficiente (achats croisés, meilleurs rapports qualité-prix, effets volume, etc.) ;
  • mener conjointement des projets de recherche et d’innovation afin de garantir la supériorité opérationnelle de leurs clients ;
  • encourager la fertilisation croisée entre les deux sociétés, avec le partage de centres et moyens d’essais ainsi que des réseaux d’experts.

Dès aujourd’hui, Naval Group et Fincantieri sont engagés dans une collaboration industrielle pour fournir à la Marine nationale quatre navires de support logistique (LSS) basés sur le design du LSS italien Vulcano. En outre, à compter de 2019 et avec le soutien des deux ministères des Armées, Fincantieri et Naval Group examinent la possibilité de présenter une offre commune pour les premières études de la refonte à mi-vie des frégates françaises et italiennes de classe Horizon, avec un combat management system (CMS) commun.

Un accord de gouvernement à gouvernement sera nécessaire pour garantir la protection de la souveraineté des deux pays, une collaboration fluide entre les équipes françaises et italiennes et encourager une cohérence accrue des programmes nationaux qui encadrent et soutiennent les exportations.

Fincantieri et Naval Group considèrent que cette alliance représente une belle opportunité pour les deux groupes et leurs écosystèmes respectifs en renforçant leur capacité à répondre aux besoins des marines française et italienne, pour gagner de nouveaux contrats à l’export et de nouveaux financements pour la recherche et, in fine, améliorer la compétitivité des filières industrielles navales française et italienne.