DCNS intervient à Télécom ParisTech sur la cybersécurité navale

21.04.2017

Partenaire de la prestigieuse école depuis 2014, le Groupe était invité le 18 avril à la table ronde consacrée à la cybersécurité et à la sécurité des systèmes d’information. L’événement a été animé par des échanges autour du témoignage d’une jeune ingénieure en cybersécurité navale de DCNS.

Une dynamique d’embauche soutenue chez DCNS

« Nous recherchons 10 à 15 ingénieurs et 5 stagiaires déjà sensibilisés aux enjeux cyber, attirés par la capacité d’innovation et la technologie à forte valeur ajoutée qui sont dans notre ADN », précise Pierre-Yves Miton, en charge des recrutements cyber pour le Groupe.

Un ADN qui confère à DCNS, acteur majeur dans le naval militaire et les énergies marines, une notoriété et une attractivité grandissantes. Le Groupe a récemment remporté le prix « Entreprise préférée des Français », selon l’étude 2016 Randstad, et la distinction « Employeur attractif » selon le classement mondial d’Universum.

Le cyber naval, un secteur en plein essor

Ingénieure système diplômée de l’ENSTA, une école du groupe ParisTech, Charlotte Poitout est aujourd’hui spécialisée en cybersécurité. Attirée par l’excellence technologique du Groupe, elle a choisi d’intégrer DCNS en 2016.

« Je travaille pour un programme majeur de sous-marins tout en participant à un projet de R&D cyber appliqué aux processus de l’entreprise. Cette double casquette me permet d’affiner mes compétences sur des systèmes complexes et des sujets à forts enjeux de sécurité, tout en ayant une vision globale des différents métiers du secteur. La communauté cyber est très animée chez DCNS, un réseau de partage riche et transverse qui m’a rapidement accueillie ! »

Mobilité et autonomie pour s’épanouir tout au long de sa carrière

Côté intégration, le Groupe donne ses chances aux nouveaux arrivés, indique la jeune ingénieure : « Dès mon arrivée, j’ai été accompagnée dans la prise en main de mon poste. En peu de temps on m’a confié des dossiers au cœur de l’action, ce qui m’a aidée à monter en compétence tout en gagnant en autonomie ».

De belles perspectives s’ouvrent aujourd’hui pour Charlotte, qui avait été également attirée par les implantations à l’étranger de DCNS et les nombreuses passerelles métier : une mobilité professionnelle et géographique que le Groupe accompagne avec une politique de ressources humaines ambitieuse, comme le souligne Pierre-Yves Miton.