DCNS, des talents uniques : Alexandre, électromécanicien

30.08.2016

Alexandre, électromécanicien au service Auxiliaires de Brest, travaille sur les moteurs électriques des bâtiments de la Marine nationale. Ancien apprenti, il forme à son tour un alternant : une belle histoire de transmission des savoirs ! Il nous présente son métier de haute précision.

Alexandre est entré chez DCNS en 2011 comme apprenti électromécanicien. À l’issue de sa formation en alternance fin 2012, il a rejoint l’équipe Machines tournantes (moteurs électriques) au sein du service Auxiliaires. Alexandre s’occupe à présent de la maintenance de l’ensemble des moteurs électriques des sous-marins et des bâtiments de surface de la Marine nationale. « Nous sommes une équipe de sept électromécaniciens. L’essentiel de notre travail se fait à l’atelier mais nous pouvons aussi être appelés à bord pour des expertises ou des réparations. »

Alexandre DCNS

À l’atelier, le chef d’équipe distribue les machines à contrôler ou à réparer en fonction de l’expérience de chacun. Un moteur peut demander une journée de travail, comme quatre semaines à temps plein, c’est variable selon le type. Les électromécaniciens exercent sur différents types de moteurs électriques à courant alternatif ou à courant continu. Les installations sont complexes et demandent un travail de précision. Une fois les réparations effectuées, le moteur est testé en plateforme d’essai afin de valider son bon fonctionnement avant d’être réinstallé à bord. « Avec l’expérience, on diagnostique plus rapidement les anomalies. Cette année, je forme à mon tour un alternant : c’est un plaisir de transmettre mes connaissances. »

« Un bon électromécanicien aime la technologie, est méticuleux et bien sûr très consciencieux », conclut Alexandre qui compte encore se perfectionner afin de devenir un jour expert dans son domaine.

Vous aussi, rejoignez le leader européen du naval de défense ! Découvrez nos offres.