100 ans de la forme de Lorient : un outil industriel centenaire et toujours à la pointe de l’innovation

28.11.2019

La forme de construction du site Naval Group de Lorient a 100 ans ! Point central de notre outil industriel, la forme a connu de nombreuses transformations pour être toujours à la pointe des techniques de conceptions modulaires et accroître ses capacités.

La forme est le lieu d’assemblage des blocs pré-équipés de navires de surface, de petits et moyens tonnages (jusqu’à 8 000 tonnes). C’est dans cette cale sèche de 15 000 m² que Naval Group construit actuellement la Lorraine, la 10e frégate multimissions (FREMM).

 

Un chantier d’exception traversé par la première guerre mondiale

C’est en 1911 que le ministre de la Marine décide de transformer, par une note du 20 juillet 1911, la « Fosse aux mâts » (un plan d’eau datant de la Compagnie des Indes alimenté par un ruisseau et utilisé dès 1818 pour stocker les bois destinés réaliser les mâts des navires) en une forme de construction couverte.

Le marché est notifié à l’entreprise Bonnardel et Lénoard (sauf pour la charpente métallique) et les travaux débutent en 1913 avec le jalonnement de l’axe de la forme, puis en octobre, l’assèchement de la fosse. Dès décembre 1913, la ligne d’extraction des galets et du sable est installée sur la falaise de Gâvres, pour assurer la réalisation des maçonneries. À la fin du mois de mars 1914 ont lieu les travaux de terrassement et de dévasement de la forme et en mai 1914 débutent les travaux de l’écluse et des murs de soutènement. Avec le déclenchement de la première guerre mondiale en août 1914 et la mobilisation des ouvriers sur le front, le chantier prend du retard et le radier (150 mètres) n’est terminé qu’en octobre 1917. Quelques mois plus tard, en février 1918 est mis en place le bateau-porte. Un an plus tard, en mars 1919, les travaux de déroctage du lit du Scorff devant la forme prennent fin et le nivellement du terre-plein des bâtiments en fer est amorcé. Le 28 mai 1919, les travaux de bétonnage de la forme sont officiellement terminés, pour une réception provisoire des travaux le 23 septembre 1919.

Après 11 années de travail, la construction de la forme du site de Lorient est achevée. Ce chantier de très grande ampleur, a permis la création d’un bassin de 245 mètres de longueur pour 51 mètres de largeur et la construction d’une écluse de 36 mètres de large.

C’est en 1921 que les travaux de la charpente s’achèvent. 32 piliers espacés de 15 mètres supportent la charpente de la toiture et les 6 ponts roulants électrique de 5 tonnes, mais aussi les 7 grues électriques de 5 tonnes et les 2 ascenseurs électriques !

230 ouvriers, dont 17 femmes, ont contribué à ce chantier de très grande ampleur, faisant de la forme de Caudan la plus grande forme de construction couverte d’Europe de l’époque !

 

1924-2019 : 117 bâtiments construits avec les meilleures méthodes industrielles

Le 20 février 1924, le premier bâtiment construit dans la forme est mis à l’eau. Il s’agit du croiseur La Motte-Piquet. Suivront une quinzaine de bâtiments, dont 2 sous-marins, jusqu’en 1939.

Lorsque la seconde guerre mondiale éclate, le croiseur De Grasse, inachevé, reste dans la forme pendant toute la durée du conflit. Quant à la forme, elle est endommagée lors des bombardements de Lorient. Elle reprend du service dès 1947. Avant la mise en place du premier programme de reconstruction de la flotte militaire, 4 cargos et 2 paquebots y sont construits. La forme accueille ensuite la construction des escorteurs d’escadre et des avisos escorteurs.

La construction du croiseur de Grasse

La forme détruite par les bombardements anglais

Construction d’escorteurs d’escadre

Construction d’avisos escorteurs

Durant les années 1980, l’infrastructure industrielle et la forme sont modernisées pour être à la pointe des méthodes de construction. En 1991, un ascenseur capable de soulever des anneaux – les tronçons des navires – de 400 tonnes est mis en service. L’année suivante, un portique de 300 tonnes est inauguré.

La forme après la mise à l’eau d’une frégate de type Lafayette

En 2010, la forme accueille la construction de la première frégate multimissions (FREMM), l’Aquitaine. En tout, entre 1924 et 2019, 117 bâtiments ont été construits dans la forme de Lorient, avec des méthodes toujours à la pointe de l’innovation. Le dernier en date, la FREMM Alsace, une frégate multimissions à capacités aériennes renforcées, a été mise à l’eau le 18 avril dernier.

Construction de la première frégate multimissions, la FREMM Aquitaine

Mise à flot de la FREMM Alsace