Notre gouvernance

La politique RSE de Naval Group implique l’adhésion de tous les collaborateurs et mobilise plusieurs entités et directions du groupe. C’est la raison pour laquelle la RSE est pilotée par un organe pluridisciplinaire transverse : le Comité éthique et de responsabilité sociétale de l’entreprise (CERSE).

 

Le CERSE fixe les orientations générales en matière d’éthique et de RSE et veille à la mise en œuvre de bonnes pratiques au sein du groupe. Il rend compte de son action au Président-Directeur général. Composé à parité de femmes et d’hommes, il comprend des représentants de différentes directions du groupe (notamment : santé et sécurité au travail, environnement (SSTE), ressources humaines (DRH), lutte contre la corruption et le trafic d’influence, etc.) ainsi que le secrétaire du Comité social et économique (CSE). Le CERSE est présidé par le directeur Éthique, Compliance et Gouvernance groupe (DECG).

Au niveau des instances de direction du groupe, les enjeux de RSE sont portés auprès du Comité des rémunérations, des nominations de l’éthique et de la RSE du Conseil d’administration.

 

Dans sa mission et pour ses travaux, le CERSE s’appuie sur le réseau des relais éthique (RRE). Les relais éthique sont formés et nommés sur chaque site en France et dans les sociétés contrôlées du groupe. Ces relais éthique jouent un rôle de conseil auprès des comités de direction de chaque site ou filiale et sont l’un des points de contact privilégiés pour répondre aux sollicitations ou questionnements des collaborateurs en matière d’éthique et de RSE.

Cette organisation nous permet de progresser en matière de RSE. Nos progrès sont attestés par les audits annuels de cabinets indépendants et par « la revue des pairs » des entreprises du Global Compact des Nations unies, dont Naval Group est membre depuis 2014.
Naval Group rend également compte de son action RSE dans son rapport financier et dans son rapport RSE.