La modernisation du système de combat

30.01.2019

Épisode 2 : La refonte à mi-vie du porte-avions Charles de Gaulle est plus qu’une simple modernisation, c’est la garantie de conserver une avance technologique au service des intérêts de la France. Le maintien de cet avantage stratégique impose la reconfiguration et l’amplification des capacités du navire, pour une endurance et adaptabilité accrues face aux menaces d’aujourd’hui et de demain.

La modernisation du système de combat représente l’une des plus importantes évolutions du bateau car elle offre au porte-avions un gain capacitaire indéniable pour ses futures missions, avec notamment une détection accrue qui lui permettra d’appréhender au mieux son environnement.

Le Central Opérations a fait entièrement peau neuve et a été équipé des moyens les plus modernes. Toutes les informations y sont traitées par un tout nouveau système d’exploitation naval des informations tactiques, le SENIT 8, développé par Naval Group, qui récupère les données des senseurs, élabore une situation tactique et met en œuvre les armes.

La modernisation du système de combat a également permis la mise en place de nouveaux réseaux numériques, la rénovation des systèmes de communication et le changement de radars de veille aérienne et de navigation.

Les maîtres mots de la rénovation du système de combat sont « anticiper » et « innover » ! Tous les nouveaux systèmes ont été testés sur des plateformes d’intégration à terre avant de les intégrer à bord. Cette organisation a été indispensable pour la réussite de ce chantier.

La refonte à mi-vie du porte-avions Charles de Gaulle est également synonyme de passage au « tout Rafale Marine »… Retrouvez les détails et les explications de cet autre enjeu majeur dans le prochain épisode.