Environnement

Membre Advanced du Pacte mondial des Nations unies, Naval Group participe activement à l’effort collectif pour la préservation de la planète, un défi urgent de ce siècle.

Alors que le naval de défense est exempt aujourd’hui du respect des réglementations notamment issues de l’Organisation maritime internationale, Naval Group s’engage à réduire son impact sur l’environnement et le climat. Depuis plus de dix ans déjà, Naval Group mène un travail de fond sur la politique d’écoconception de ses navires et infrastructures marines pour prévenir et maitriser les effets liés à ses produits et ses processus industriels.
Son approche environnementale est certifiée ISO 14001 depuis 2008. Trois principes définissent ces exigences d’écoresponsabilité qu’elles soient régies ou non par le législateur : la prévention des effets liés à nos activités industrielles et la limitation de notre impact sur l’environnement, la limitation de l’empreinte environnementale des navires, services et infrastructures sur le cycle de vie complet et enfin, la participation à la lutte contre le réchauffement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

Écoconception : Naval Group, certifié ISO 14001

L’écoconception est une discipline dont l’objectif est de réduire l’ensemble des impacts environnementaux des navires, de leur conception à leur déconstruction, en passant par l’exploitation, la fabrication et la maintenance. Naval Group déploie sa démarche d’écoconception en premier lieu sur les navires et étend progressivement la démarche aux infrastructures marines : base navale opérationnelle, chantier naval de construction et/ou de maintenance, installations mises en œuvre dans le cadre de la construction, du soutien en service et du démantèlement. La déclinaison, le suivi puis le contrôle d’exigences environnementales tout au long de la vie du programme sont réalisés par les équipes de conception dédiées.

Les enjeux de l’écoconception sont aussi économiques, grâce à une nouvelle maîtrise des coûts de production (consommation d’énergie, valorisation des déchets…) et opérationnels, grâce au gain d’autonomie et de discrétion des bateaux généré par de nouveaux moyens de propulsion hybride. Enfin, ces enjeux sont concurrentiels : Naval Group s'intéresse à cette discipline pour anticiper la réglementation et s’assurer que ses clients puissent toujours naviguer où ils le souhaitent.

Cette démarche d’écoconception, développée depuis 2008 par Naval Group, est certifiée ISO 14001. Initiée sur les navires, la démarche s’étend progressivement aux infrastructures du groupe afin de répondre pleinement à l’objectif de développement durable n°13.

Innovation responsable, l'axe Blue Ship

Côté R&D, les efforts de Naval Group se démarquent aussi. Ils portent sur la définition de méthodes de mesures des impacts sur l’environnement et ce, sur le cycle complet des produits. Ils traitent aussi de la gestion des déchets et des émissions, de la protection du milieu marin et des répercussions des produits Naval Group sur le biotope, les « green technologies », les énergies décarbonnées et l’optimisation énergétique.

L’ambition est portée par l’axe  fédérateur de recherche et développement Blue Ship, un des six axes fédérateurs de la R&D de Naval Group. Il réunit l’ensemble des thématiques énergie et environnementales d’intérêt pour le groupe. Sa vocation est de mixer innovations, nouvelles capacités opérationnelles et croissance durable. Il signe l’engagement de Naval Group au bénéfice de la croissance bleue et sa volonté d’excellence autant que de leadership dans ce domaine.

Réduction de l’impact du bruit du trafic maritime sur les écosystèmes marins

Naval Group met à profit ses compétences en matière de discrétion acoustique dans le projet de recherche européen PIAQUO de réduction des impacts acoustiques du trafic maritime et d’adaptation en temps réel aux écosystèmes, mené en coopération avec neuf autres partenaires français, italiens et suédois. Objectif : réduire l’impact du bruit du trafic maritime sur les écosystèmes, notamment en Méditerranée, comme l’ambitionnent les réglementations européennes.   

Le projet PIAQUO est décliné en cinq axes de recherche, dont deux sont spécifiquement pilotés par Naval Group :

  1. développement d’hélices améliorées pour la réduction des émissions de rayonnements sonores sous-marins ;
  2. développement d’un système d’auto-estimation du niveau de bruit émis dans le milieu et d’auto-détection de cavitation en temps réel, installé à bord des navires ;
  3. Programme de sensibilisation des armateurs pour la réduction des émissions de rayonnements sonores sous-marins, en connexion avec une base de données regroupant des données réelles de rayonnements sonores mesurées par une bouée acoustique en mer ;
  4. adaptation du trafic maritime en fonction d’une cartographie temps réel par acoustique passive et drones des écosystèmes traversés ;
  5. mise en place de supports d’aide à la décision sur des problématiques de réduction de la pollution sonore des navires, à destination des acteurs publics et privés.

Les solutions qui aboutiront sont à destination des acteurs du transport maritime.

Vers de nouvelles sources d’énergie

Naval Group s'engage pleinement dans la transition énergétique en examinant des alternatives aux carburants fossiles pour réduire significativement l’empreinte environnementale de ses plateformes. L’utilisation de nouveaux carburants neutres ou décarbonés et des procédés associés de production d’énergie sont des solutions que nous analysons pour aller à terme vers le zéro émission de CO2 sur nos futurs navires et navires en service.

Dans cette démarche, Naval Group accompagne et sollicite ses fournisseurs pour proposer et développer de nouveaux procédés de production d’énergie plus efficients et sans rejet de gaz à effet de serre.

Fort de son expérience sur les batteries de sous-marins et les modules de propulsion anaérobie, le groupe conçoit et intègre des systèmes de batteries li-ion et des modules de production d’énergie à base de piles à combustible. Ces solutions technologiques de stockage et de production d’énergie électrique sont des voies prometteuses pour la décarbonation des navires afin de répondre aux objectifs ambitieux de la réglementation ainsi qu’aux attentes de la société.

Naval Group met le cap sur les nouvelles technologies de production et de stockage d'énergie neutre et décarbonée pour allier atout écologique, résilience et efficacité opérationnelle.

Transition éco-énergétique du maritime

Naval Group souhaite être un acteur exemplaire dans le domaine de la transition éco-énergétique du maritime et s’inscrit ainsi dans les objectifs de réduction des émissions polluantes fixés par l'accord de Paris.

Le groupe s'efforce de respecter les objectifs bas-carbone fixés par l'Organisation maritime internationale à l'horizon 2050 et d'anticiper les réglementations à venir, car le processus de conception-fabrication-exploitation de nos navires s'étend sur plusieurs décennies.

Naval Group a identifié plusieurs objectifs pour relever ce défi :

  • améliorer l’efficacité énergétique au travers d’une électrification plus poussée des navires qui, en permettant une mutualisation de l’énergie distribuée, autorise un pilotage dynamique, une insertion facilitée de nouvelles sources d’énergie propres et aussi de tirer profit de la révolution du numérique ;
  • réaliser une économie de moyens en concevant et en intégrant des systèmes plus frugaux sans compromettre les performances opérationnelles ;
  • effectuer un contrôle opérationnel des émissions et des rejets pour contribuer à la réduction de l’empreinte environnementale.

Ces enjeux sont proches de ceux du maritime civil : les solutions pour y répondre pourront être communes et devront être qualifiées pour l’usage du Naval de défense.
C’est pourquoi Naval Group s’engage dans des projets collectifs pour la transition éco-énergétique du maritime, est un membre fondateur de la Coalition pour la transition éco-énergétique du maritime (T2EM) du Cluster maritime français (CMF) et fait partie du consortium RAMSSES, projet européen qui a pour mission de réaliser et démontrer que de nouvelles solutions de matériaux avancées dans la conception des navires peuvent en réduire l'empreinte environnementale.